Un nouveau rapport recommande un changement radical dans la stratégie de lutte contre les changements climatiques

25 janvier 2021, Ottawa (Ontario) – Si notre objectif est d’atteindre la carboneutralité, il sera nécessaire d’apporter d’importants changements aux systèmes à grande échelle que nous utilisons pour répondre aux besoins de la société. Ces changements auront une incidence sur la production et la distribution de l’énergie, ou sur la façon dont nous transportons les personnes et les biens. Pour relever ce défi, le Canada devra changer radicalement son approche. Au lieu de chercher à réduire les émissions en faisant « un petit peu de tout », il lui faudra adopter une politique qui vise à accélérer les changements réels. Pour ce faire, celle-ci se concentrera de manière stratégique sur la création de trajectoires régionales et sectorielles névralgiques permettant d’atteindre la carboneutralité. C’est le message central du rapport intitulé Trajectoires vers la carboneutralité, un outil d’aide à la prise de décision publié aujourd’hui par l’Accélérateur de transition. L’Accélérateur de transition est un organisme caritatif agréé pancanadien dont le mandat consiste à soutenir l’atteinte de l’objectif de carboneutralité tout en résolvant d’autres défis sociétaux. Pour lire le rapport, visitez le site transitionaccelerator.ca.

Le rapport est rédigé de façon à constituer un outil et un document de référence pour les personnes qui doivent prendre des décisions en matière de politique climatique et d’investissements. Il fournit une évaluation de différentes trajectoires susceptibles de permettre à huit secteurs de première importance d’atteindre la carboneutralité et attribue à différentes technologies et approches une classification verte, jaune ou rouge en fonction de leur viabilité. Dans son ensemble, le rapport a adopté une approche axée sur la transition et le système énergétique. En vertu de celle-ci, il recommande que les politiques gouvernementales se concentrent sur la façon d’accélérer la transformation des systèmes et secteurs qui génèrent des émissions de gaz à effet de serre, et ce, tout en procurant d’autres avantages sociétaux, plutôt que de chercher à atteindre à une date donnée des réductions supplémentaires d’émissions au moindre coût possible par tonne.

Dans cette optique, le rapport invite les décideurs et les investisseurs à viser en premier lieu la décarbonisation des secteurs où des technologies et des approches sans émission sont déjà disponibles. Cela implique de chercher en priorité à décarboner l’électricité, à accélérer l’utilisation des véhicules électriques et à moderniser les bâtiments sur une grande échelle : ces secteurs sont en effet dans la phase plus mature dite de « diffusion » de leur transition vers la décarbonisation. Pour atteindre son objectif de carboneutralité d’ici 2050, le Canada doit s’engager à adopter ces solutions viables et prêtes à être utilisées, et emprunter dès maintenant la voie qui le mènera à la décarbonisation.

« Plutôt que de se contenter d’établir un cadre réglementaire et politique, et de laisser le marché déterminer le rythme et l’ampleur de la transition du Canada vers la carboneutralité, il est essentiel que les gouvernements ciblent leurs efforts et s’engagent dès aujourd’hui à trouver les solutions qui nous permettront d’atteindre cet objectif » a déclaré James Maedowcroft, directeur de la recherche à l’Accélérateur de transition et auteur principal du rapport Trajectoires vers la carboneutralité. « Si les gouvernements n’avaient pas pris des engagements similaires par le passé, le Canada n’aurait pas construit un réseau routier national ni entrepris l’exploitation des sables bitumineux ».

Le rapport souligne également que le Canada doit se questionner sur la forme que pourrait prendre son futur système énergétique carboneutre et créer ensuite des trajectoires pour le concrétiser. Parmi les éléments constitutifs essentiels du futur système d’énergie propre du Canada, le rapport mentionne l’électricité décarbonée, les carburants à faible teneur en carbone tels que l’hydrogène et les biocarburants, le captage et le stockage du carbone et les solutions d’émissions négatives. Il souligne également la nécessité d’apporter des changements radicaux en ce qui concerne les technologies, les modèles commerciaux et les pratiques sociales dans les secteurs d’utilisation finale.

L’Accélérateur de transition mettra périodiquement à jour le rapport Trajectoires vers la carboneutralité en ajoutant de nouveaux chapitres qui présenteront l’évaluation de secteurs supplémentaires. Pour plus d’informations sur l’Accélérateur de transition, veuillez visiter le site transitionaccelerator.ca. Cliquez ici pour lire le rapport Trajectoires vers la carboneutralité.

Contact médias : 

Jess Harris  
Directrice des communications 
L’Accélérateur de transition 
437-227-6123
jharris@transitionaccelerator.ca