TRAJECTOIRES VERS LA CARBONEUTRALITÉ – POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT DE RECHERCHE

L’Accélérateur de transition désire collaborer avec des chercheurs du pays qui sont intéressés par le développement de trajectoires transformationnelles crédibles en vue d’atteindre l’objectif de la carboneutralité. À cette fin, nous accorderons de petites subventions pour soutenir la réalisation d’études exploratoires de nouvelles trajectoires. Ces projets peuvent avoir une portée locale, sous-régionale ou régionale, et doivent utiliser la méthodologie de l’Accélérateur.

Il n’existe pas de formulaire de candidature officiel. Les candidats intéressés doivent soumettre une courte proposition de projet avant lundi 31 mai 2021.

Les candidats retenus pourront également demander du financement Mitacs pour soutenir un étudiant travaillant sur le projet qu’ils soumettent à l’Accélérateur de transition.

GUIDE POUR SOUMETTRE UN DOSSIER DE CANDIDATURE

ÉLIGIBILITÉ

Pour être éligibles, les candidats doivent être affiliés à une université, une institution de recherche ou un groupe de réflexion au Canada. Les demandes peuvent impliquer des chercheurs œuvrant dans plusieurs institutions. Le chercheur principal ne doit pas avoir déjà reçu un financement de l’Accélérateur de transition. Les projets peuvent impliquer des partenaires de la société civile.
 

FINANCEMENT

Jusqu’à trois propositions seront sélectionnées et recevront chacune un maximum de 20 000 dollars. Nous considérons ces études exploratoires comme étant la première étape d’une éventuelle collaboration à long terme avec l’Accélérateur de transition, ceci dans le but de développer pleinement de nouvelles trajectoires.

DOMAINES

Nous accueillons les propositions qui utilisent la méthodologie de l’Accélérateur de transition dans des domaines qui font partie ou non de nos priorités actuelles qui sont la décarbonisation des bâtiments, l’économie de l’hydrogène, l’électrification des véhicules et l’électrification et l’intégration des réseaux électriques. Les propositions dans des domaines qui ne sont pas liés aux priorités existantes doivent néanmoins porter sur des domaines qui :

(i) ont le potentiel de permettre des réductions substantielles de GES;
(ii) font face à d’autres problèmes/obstacles sociaux et économiques; et
(iii) font face à d’autres problèmes/obstacles sociaux et économiques; et

CRITÈRES D’ÉVALUATION

Les candidatures seront évaluées en fonction des critères principaux suivants :

  • La pertinence par rapport à la mission de carboneutralité de l’Accélérateur de transition;
  • L’utilisation de la méthodologie de l’Accélérateur;
  • La trajectoire choisie ouvre la voie à une réduction substantielle des émissions de GES;
  • La trajectoire choisie apporte des avantages sociétaux positifs, soit des avantages économiques, sociaux, environnementaux, etc.;
  • L’identification de partenaires potentiels et d’agents de changement enthousiastes à l’idée de poursuivre le développement de la filière;
  • La qualité générale de la proposition.

Le comité de sélection sera composé d’un membre du conseil d’administration de l’Accélérateur et de deux directeurs de recherche. Les projets seront jugés et sélectionnés selon leur potentiel d’avoir un impact positif.

SOUMETTRE UN DOSSIER DE CANDIDATURE

Il n’existe pas de formulaire de demande. Les propositions doivent comprendre les éléments suivants :

1. Un résumé du projet (4 pages maximum) qui aborde :

a. La présentation systémique du problème et la possibilité d’atteindre une réduction substantielle des émissions de GES;
b. La compréhension des solutions potentielles;
c. Les objectifs du projet;
d. La façon dont ce projet utilisera la méthodologie de l’Accélérateur;
e. Le potentiel de mise à l’échelle;
f. Le rôle du/des partenaire(s) et/ou agent(s) de changement collaborant à ce projet, le cas échéant;
g. Le calendrier du projet;

2. Le CV du candidat principal (2 pages maximum);

3. Une lettre de soutien du/des partenaire(s)/agent(s) de changement, le cas échéant.

PROCÉDURES DE SOUMISSION DU DOSSIER ET DATE LIMITE

La date limite pour soumettre un dossier de candidature est lundi 31 mai 2021.

  • Les fichiers doivent être envoyés à pathwayrfp@transitionaccelerator.ca.
  • Les fichiers soumis doivent être en format PDF.
  • Les éléments du fichier doivent être identifiés de manière claire et cohérente; il est recommandé de ne soumettre qu’un seul fichier contenant tous les éléments demandés.
  • Le texte doit être rédigé à simple interligne en utilisant une police Arial (11 points).
  • La proposition peut être soumise en français ou en anglais.

QUESTIONS

Un membre de notre équipe est disponible pour répondre à vos questions. Les participants peuvent soumettre leurs questions jusqu’au 28 mai 2021 en écrivant un courriel à l’adresse pathwayrfp@transitionaccelerator.ca.

ANNONCE DES RÉSULTATS

Les lauréats du processus de demande de propositions seront annoncés publiquement d’ici la fin du mois de juin 2021.

INFORMATIONS SUR L’ACCÉLÉRATEUR DE TRANSITION

L’ACCÉLÉRATEUR DE TRANSITION

L’Accélérateur de transition est un organisme pancanadien qui se consacre à la transformation des systèmes énergétiques au Canada, en proposant des trajectoires viables permettant d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Pour y parvenir, nous mettons à profit les innovations technologiques, économiques et sociales qui déstabilisent déjà les systèmes existants.

Nous participons à l’élan en cours et agissons comme catalyseur entre les divers acteurs de ces secteurs. Nous réunissons des innovateurs, des représentants de l’industrie, des chercheurs, des acteurs de la société civile et des membres des Premières Nations au sein d’équipes de collaboration dont l’objectif consiste à faire avancer le Canada vers la carboneutralité en suivant des trajectoires crédibles. La méthodologie des « trajectoires de transition » en quatre étapes de l’Accélérateur, résumée ci-dessous, constitue la base conceptuelle de notre travail.

Les transitions sont des processus de changement à long terme qui entraînent des modifications importantes dans le fonctionnement des systèmes utilisés dans la société. Les trajectoires décrivent les voies qui peuvent être empruntées afin de réaliser ces transitions. Elles se fondent sur des données, des analyses et des aspirations communes et sont créées avec l’aide de groupes appartenant à la société. Les trajectoires de transition intègrent les connaissances technologiques, économiques, sociales, culturelles et politiques indispensables à la création d’un avenir meilleur.

NOTRE MÉTHODOLOGIE

Notre méthodologie en quatre étapes consiste à comprendre, co-développer, analyser et faire avancer des trajectoires crédibles de transition vers la carboneutralité. Nous encourageons le développement de voies qui permettront au Canada d’atteindre son objectif de carboneutralité d’ici 2050, tout en résolvant les enjeux sociétaux et économiques qui y sont associés.

Pour en savoir davantage au sujet de la méthodologie de l’Accélérateur, les candidats sont invités à consulter le rapport intitulé « L’Accélérateur de transition : Tracer des voies vers un avenir durable ».

NOS TRAJECTOIRES DE TRANSITION PRIORITAIRES :

L’essentiel du travail de l’Accélérateur est axé sur le lancement, le développement et la mise en œuvre de filières prioritaires. Ces filières ont été sélectionnées sur la base des critères suivants :

i) Elles génèrent d’importantes émissions de GES, de sorte que leur transformation peut contribuer de manière significative à l’atténuation des changements climatiques.
ii) Elles soulèvent d’autres problèmes que les émissions de GES. La recherche d’efficacité ou de commodité, l’amélioration des services ou des résultats économiques, l’avancement de la collectivité ou de l’équité sociale, ou encore l’amélioration de la qualité de vie sont aujourd’hui des facteurs plus convaincants pour stimuler un changement en profondeur.
iii) Il existe de nombreux partenaires enthousiastes à l’idée de participer à la transition de cette filière vers la carboneutralité.

Présentement, l’Accélérateur travaille dans quatre filières prioritaires, soit l’économie de l’hydrogène, l’accélération du développement du marché des véhicules électriques, la décarbonisation des bâtiments ainsi que l’électrification et l’intégration des réseaux électriques.